Approche dentaire et postural du sportif - Dentiste Paris 17ème (75017)

Le Dr Laborde Fréderic, Paris 17 ème vous présente l'approche posturo-dentaire du sportif.

La performance sportive est le résultat d’un entraînement et une recherche qui ne laisse rien au hasard. Les dents jouent bien souvent un rôle méconnu dans ce secteur. On pourrait comparer la mandibule joue le rôle de gouvernail comme sur un bateau à voile où il faut régler la voilure par l’intermédiaire de boots, c’est-à-dire des chaînes musculaires. Le champion possède un potentiel qu’il doit ajuster au mieux afin d’obtenir la performance.

Le cabinet dentaire Paris 17 eme propose une approche dento postural du sportif afin d’explorer et d’optimiser l’équilibre global dans les spécificités de chaque discipline sportive. Un programme spécifique est donc proposé à partir des données cliniques et de la discipline.

 

Voici les dix points d’examen posturo dentaire qui permettent d’améliorer les performances sportives :

 

  1. Examen de l’état dentaire

Il est médicalement bien connu que l’état dentaire a des répercussions sur la santé :

- Ainsi de nombreuses études ont été publiées sur la relation entre l’état des gencives et le diabète, les maladies du cœur, incidence sur la survenue d’AVC, les maladies respiratoires, et les grossesses prématurées.

- Chaque dent est organe propriocepteur, c’est-à-dire qu’elle va transmettre des informations importantes au système neuro-musculaire. Même si les données des sciences modernes n’est pu évaluer précisément le lien entre l’organe dentaire et le reste du corps, la médecine chinoise décrit une cartographie où chaque dent est reliée à un ou plusieurs organes. Les dents agissent donc aussi sur un plan organique.

La performance sportive résulte d’une optimisation de l’équilibre général du corps sur le plan physique via la structure, sur le plan biologique via l’alimentation et sur le plan psychique via les pensées et les émotions. Les recherches récentes en neuroscience et en physique fondamental avec la physique quantique montrent que tous ces systèmes communiquent et s’influencent. Nous retombons à l’éternelle question « qui de l’œuf ou la poule est arrivé en premier ? »

Sans avoir à trancher cette question, un sportif doit en premier lieu rechercher à avoir des dents saines et remplacer celles absentes. La présence de matériau métallique va enduire des courants électriques (dits galvaniques), et il incombe de débarrasser le corps de ces derniers.

  1. Examen de la position dentaire

Dans le sens horizontal :

Au sein de chaque arcade existe un champ de force allant de l’arrière vers l’avant. Suivant la position de chaque par rapport à sa voisine, ces forces sont transmises de manière équilibrée ou non. Quand l’arc de transmission des forces est défaillant, les dents se déplacent dans le sens du mouvement.

Dans le sens vertical : nous verrons plus loin que suivant cet axe, c’est la cinématique de la mandibule qui va être influencé.

  1. Examen de la posture statique dentaire.

Le second niveau d’analyse positionnel se fera au niveau de l’engrènement dentaire autrement appelé occlusion. A chaque fois que les dents se touchent, elles transmettent des informations proprioceptives au système nerveux. Suivant l’organisation de ces contacts, le schéma postural statique (et en conséquence dynamique) peut être perturbé.

  1. Examen de la dynamique dento-mandibulaire.

Il s’agit d’étudier le déplacement de la mandibule dans ses différents mouvements en contact dentaire. Cette analyse caractérise l’activation de la proprioception dentaire dans sa dynamique.

Avec la posture statique dentaire, ces informations vont influencer le schéma neuro-musculaire corporelle.

  1. Examen de la posture mandibulaire

La mandibule est stabilisée dans sa position finale par les dents. Cette position est étudiée par rapport au crâne via l’articulation temporo mandibulaire (ou ATM). Elle est le résultat de la croissance et des forces exercées au long de la vie par l’équilibre de la dynamique dento-mandibulaire.

Un claquement ou craquement de la mandibule caractérise un déséquilibre.

  1. Examen de la taille des mâchoires et de la ventilation nasale.

L’oxygène est le carburant essentiel de nos muscles car il participe en majeur partie à la l’élaboration de l’ATP dans nos cellules. Sans oxygène la vie cesse au bout de 3mn. L’étude de la ventilation est donc prépondérante. La ventilation est le résultat de l’ensemble des précédents. La taille de la mâchoire supérieure va influencer la ventilation nasale, tandis la taille et la position de la mandibule vont déterminer l’espace oro pharyngé.

  1. Examen de la posture linguale et déglutition

La langue est l’aboutissement de la chaîne musculaire antérieure qui part du bassin. Cette chaîne s’équilibre avec la postérieure. La position de la langue régule en partie l’équilibre antéro-postérieur du corps.

Sa position physiologique est au maxillaire supérieur. La taille de ce maxillaire associé ou non à des malpositions dentaires peut influencer voire empêcher la monter de la langue au palais. Une langue « bloquée » à la mandibule entraîne une ventilation buccale non physiologue.

  1. Examen de la musculature crânienne

Elle est la rencontre entre les afférences des chaînes musculaires sous crânienne et des chaînes musculaires péri dentaire. Asynchronisme et différence d’intensité de contraction sont le signe d’un déséquilibre.

  1. Examen du visage, des yeux et de la posture de la tête

La symétrie du visage et la posture de la tête renseigne sur l’ancienneté du schéma postural et donne une idée du temps nécessaire à la rééquilibration. La musculature oculaire est également à prendre en compte dans la résultante du schéma postural global.

  1. Examen postural global

Ce domaine concerne tout le reste du corps. Il fait appel à de nombreux autres spécialistes posturologues, podologue, kinésithérapeutes, ostéopathe.

Une étude succincte de la posture globale permet de mesurer les corrections à faire et l’influence des modifications dentaires.

 

Prendre rendez-vous avec votre dentiste Paris 17 ème